Slipknot: Jim Root dit qu'il ne s'entraîne jamais et qu'il ne touche pas à sa guitare, à moins d'être sur scène!

Info néo-metal de Slipknot & Jim Root à la webradio

Lors d’une conversation avec le magazine Guitar Interactive, le guitariste du groupe de néo-metal Slipknot, Jim Root a parlé de son approche de l’instrument, mais aussi de son équipement, de la nouvelle musique de la formation états-unienne et bien plus encore.

Expliquant comment il voit la guitare, le musicien masqué a déclaré: "Je joue de la guitare mais je ne me considère pas comme un guitariste! Il y a eu un moment dans ma vie où je voulais être comme John Petrucci, Yngwie Malmsteen, Paul Gilbert... Toutefois, j’avais très peu de leurs albums, j’avais un disque de Satriani, un disque de Racer X, et peut-être trois disques d’Yngwie. Au bout d’un moment, je me disais toujours; 'il me faut une chanson' et pas seulement un instrumental. Cependant, ce que j’aimais particulièrement dans certains des premiers disques de ces gars-là, c’est qu’ils chantaient avec leurs guitares. J’aime le rock'n'roll, j’aime la mélodie, j’aime les voix qui ont un côté brut, j’aime ce genre de choses. Je suis aussi très paresseux, donc je ne m’entraîne jamais! Je ne touche pas à ma guitare sauf si je suis sur scène… ou si j’écris. Je ne m’assois jamais pour m’entraîner! Je passe par des phases d’amour et de haine avec l’instrument. Alors quand je compose, je m’assois sur le porche de ma maison avec un petit ampli d’entraînement et je reste là pendant des heures à jouer. Et je réalise que si je faisais ça tous les jours, je serais probablement assez bon. D’ailleurs, je ne sais toujours pas ce que je joue, je ne connais pas la théorie, et c’est pourquoi je ne fais jamais de masterclass. Après 20 ans de tournée, il arrive que je ne veuille même plus regarder ma guitare! Cependant, récemment, je me suis acheté une nouvelle gratte. J’ai acheté le nouveau modèle Charvel, avec un humbucker, un single-coil, un Floyd Rose… Elle me rappelle la guitare que j’avais quand j’avais 15 ans. Quand j’ai reçu cette guitare, j’ai mis mes cordes dessus, je l’ai accordée, j’ai réglé le Floyd Rose, j’ai poli les frettes, ajusté le truss rod… et je me suis dit; 'Wow, c’était vraiment amusant. Je n’avais pas réglé une guitare tout seul depuis des années!' J’étais comme dans un état zen pendant que j’accordais cette guitare. Tout ce que je voulais faire, c’était me poser et jouer. Et puis j’ai réalisé que si je mettais mon énergie là-dedans au lieu de rester dans le canapé à jouer à la Xbox, je serais plus productif".