Megadeth son producteur affirme que Dave Mustaine l'a trahi et qu'il voulait lui voler les crédits de production sur un album!

Info heavy metal de Megadeth & Dave Mustaine & Max Norman à la webradio news

Lors d’une apparition sur le média The Metal Voice, le producteur Max Norman est revenu sur son travail sur le disque du groupe de heavy metal Megadeth de 1992, "Countdown to Extinction", en révélant que le leader de la formation californienne, Dave Mustaine voulait le poignarder dans le dos et lui prendre certains de ses crédits de production.

Pour le présenter; Max a travaillé avec le combo états-unien sur trois albums studio; "Countdown", "Youthanasia" en 1994 et "Hidden Treasures" en 1995. Pour chacun de ces opus, Mustaine est crédité en tant que co-producteur. Avant ces trois galettes, le chanteur et guitariste rouquin était ainsi crédité sur toutes les pochettes de Megadeth, à commencer par le premier effort du gang de 1985, "Killing Is My Business… And Business Is Good".

 

Lorsqu’on lui a demandé si Mustaine était vraiment un co-producteur ou si ce titre était faux, Norman a répondu: "Eh bien, je me souviens que Dave m’a dit quand nous avons commencé à faire 'Countdown': 'Je veux que tu m’apprennes comment produire!' Et je lui ai expliqué que je ne peux pas vraiment lui apprendre ça et qu'il doit juste être attentif et de s’informer du mieux qu'il peut…' À la fin de cet album, après qu’il ait été mixé, c’était environ deux semaines avant sa sortie, j’ai reçu un appel de mon avocat, Joe Serling à New York. J’étais à Los Angeles à l’époque, et il m’a dit 'Ok, tous les contrats finaux sont faits et j’ai fait le changement au crédit de production'. J’ai demandé 'Qu’est-ce qui a changé?' Et il m'a informé 'Tu sais, (produit par Dave Mustaine et Max Norman). Et je me suis étonné 'Wow, wow! Non mais qu’est-ce que c’est que cette histoire?' J’ai appelé Dave et j’ai gueulé 'Hey, tu m’as baisé en changeant le crédit juste à la fin et ils ont déjà imprimé 400000 copies! Et si j’annulais la sortie de ce disque là, tout de suite?' Il a commencé à paniquer. Il s'est justifié 'Mec, mec, il y a eu une erreur!' Et je savais que ce n’était pas une erreur. C’était un petit coup bas et ça m’a mis très, très en colère! Je lui ai clarifié 'Écoute, tu as écrit toutes les chansons, tu les chantes, tu joues dessus, je t’ai donné un crédit de co-production, et maintenant tu me voles mon crédit? Ce n’est pas juste! Je suis l’ingénieur et producteur, tu es le co-producteur. Tu rattrape ça tout de suite ou ça va très, très mal se passer! J’appelle le label tout de suite, j’appelle Capitol et je leur dis que l’album ne sortira pas!' En plus, ils en avaient déjà environ 450000 copies dans les magasins, donc c’était un vrai bordel, et ça m’a pris un certain temps pour arrêter d’être énervé par ça. Et Dave n’arrêtait pas de s’excuser… 'Oh, je suis désolé. Il y a eu une erreur. Je ne sais pas ce qui s’est passé'. Et je lui intimais 'Tu racontes n’importe quoi. Tu l’as fait exprès, je sais pourquoi tu l’as fait. N’essaie plus jamais de faire ça, putain!' Dave n’était pas vraiment un co-producteur sur 'Countdown' mais je lui ai quand même donné un crédit dessus parce que, vous savez, j’ai été sympa je suppose".