Eric Clapton a souffert du vaccin AstraZeneca!

Info blues rock d'Eric Clapton et le vaccin Astrazeneca du coronavirus à la webradio

Le légendaire chanteur et guitariste de blues rock britannique Eric Clapton a décrit les réactions sévères qu’il a subies après avoir reçu le vaccin d’AstraZeneca contre le coronavirus. Dans une lettre adressée à Robin Monotti Graziadei, militant contre le confinement, l'auteur-compositeur-interprète a expliqué:

"En février de cette année, j’ai reçu la première injection d’AZ et j’ai immédiatement eu de graves réactions qui ont duré dix jours! Environ six semaines plus tard, on m’a proposé et j’ai pris la deuxième piqûre d’AZ, mais avec un peu plus de connaissance des dangers. Inutile de dire que les réactions ont été désastreuses! Mes mains et mes pieds étaient soit gelés, engourdis ou brûlants et à peu près inutilisables pendant deux semaines! Je craignais de ne plus jamais jouer car je souffre déjà de neuropathie périphérique et je n’aurais jamais dû m’approcher d’une aiguille!".

 

Clapton a blâmé la propagande entourant le vaccin et ce qu’il considère comme de la désinformation au sujet de sa sécurité. Le musicien s’est exprimé avec force contre le gouvernement britannique et les lois de confinement mises en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Le vaccin d’AstraZenaca a été approuvé par l’OMS et a été mis à disposition au Royaume-Uni et dans l’Union européenne mais son utilisation aux États-Unis n’a pas encore été approuvée!

En décembre, le bluesman blanc a publié la chanson "Stand and Deliver" contre le confinement aux côtés de Van Morrison. Dans sa récente lettre, le gratteux a noté qu’il a été immédiatement gratifié de mépris et de dédain pour les opinions qu’il a exprimées dans la chanson. Pourtant, il semble qu'il ne reviendra pas sur ses critiques à l’égard du gouvernement britannique et des vaccinations:

"J’ai été un rebelle toute ma vie, contre la tyrannie et l’autorité arrogante, ce dont nous faisons l’expérience actuellement. Toutefois, j’ai aussi soif de fraternité, de compassion, d’amour et c’est ce que je trouve ici… Je crois qu’avec ces choses, nous pouvons triompher!".