Metallica: James Hetfield sceptique à propos du vaccin contre le coronavirus, espère que les passeports vaccinaux ne seront pas obligatoires!

Info heavy metal & coronavirus de Metallica & James Hetfield & vaccin à la webradio

James Hetfield, le chanteur et guitariste rythmique du légendaire groupe de heavy metal californien Metallica, était l’invité de l’épisode 11 du podcast The Fierce Life fin mars. Au cours de cette discussion d’une demi-heure, le leader des four horsemen a confirmé que lui et ses camarades ont travaillé sur l’album qui succédera à "Hardwired… To Self-Destruct" de 2016.

Le frontman a déclaré: "Soit on part en tournée, soit on écrit de la musique et le coronavirus a choisi pour nous. Il n’y avait pas de possibilité de tournée donc nous avons bossé en studio. Le nouvel opus, peu importe comment vous appelez ça de nos jours, je suppose que c’est un album, un CD, un groupe de chansons, une collection, un stream ou autre, peu importe comment vous obtenez votre musique de nos jours mais oui, ça va être tout un groupe de chansons. Nous avons écrit pas mal de morceaux. Nous allons d’abord les trier et garder ceux que nous aimons le plus et ensuite nous les sortirons. Nous sommes assez égoïstes dans ce sens car nous voulons aussi aimer ce que nous sortons! Cette fois-ci, c’était un peu différent c’est sûr. À cause du coronavirus, j’étais coincé à la maison, j’étais un peu nerveux, je me sentais créatif et je voulais qu’on se réunisse, alors j’ai commencé à faire un Zoom hebdomadaire avec les gars, juste pour prendre des nouvelles. Et puis une fois, je leur ai dit 'Hé, je vais écrire quelque chose. Je vais juste jouer quelque chose et vous l’envoyer. Vous en faites ce que vous voulez, essayez de le compléter et voyez ce qui se passe!' C’est comme ça que nous avons fait la nouvelle version de 'Blackened' en 2020. J’ai juste joué quelque chose qu'ils n’avaient jamais entendu auparavant. Ils ont joué leurs parties et on a tout superposé. Puis nous avons commencé à expérimenter l’écriture sur Zoom. Lars et moi nous réunissions, ou Kirk et Lars, et nous prenions du temps ici et là pour écrire. C’était difficile à cause du décalage sonore, nous ne pouvions pas vraiment jouer ensemble mais nous jouions sur un clic et nous nous regardions jouer. Notre producteur s’occupait de mon ordinateur pendant que je jouais. Il gérait mon ordinateur depuis Los Angeles et je suis à Vail au Colorado. Et puis Lars avait un assistant qui gérait son ordinateur depuis L.A. et lui à San Francisco. Nous jouions ensemble et c’était assez bizarre! On a commencé à écrire. On avait environ je ne sais pas, plus de 10 chansons qui prenaient forme et puis on s’est finalement réunis. On ne peut pas faire grand-chose avec Zoom…".

 

Lorsqu’on a demandé si la rock-star pensait que son quatuor allait faire des tournées cette année, elle a répondu: "Je n’en ai aucune idée! Ce n’est pas moi qui décide. Cela dépend vraiment de la sécurité de tout le monde pas seulement des fans, mais de l’équipe et de nous. Je ne suis pas sûr de ce que cela signifie à l’avenir en ce qui concerne les vaccins! Je suis un peu sceptique à l’idée de me faire vacciner mais il semble que les gens se fassent vacciner et j’ai beaucoup d’amis qui l’ont fait. Je ne suis pas entièrement convaincu par le vaccin mais j’espère qu’on n’en arrivera pas au point où il faudra avoir ce tampon coronavirus dans son passeport ou autre pour pouvoir aller partout! Toutefois, si on en arrive là, je prendrai une décision à ce moment-là. Nous avons été vaccinés pour aller en Afrique, donc ce n’est pas comme si je n’avais jamais été vacciné auparavant! Cependant, quand j’étais enfant, je n’ai jamais été vacciné à cause de la religion de mes parents [la science chrétienne]. C’est donc la seule fois où j’en ai reçu un, lorsque nous sommes partis en safari en Afrique".