Europe son ancien guitariste regrette de ne pas avoir porté plainte contre Poison!

Info hard rock et glam metal de Kee Marcello & Poison & Europe à la radio

L’ancien guitariste du groupe de hard rock suédois Europe, Kee Marcello, a déclaré qu’il regrettait qu’un procès contre la formation de glam états-unienne Poison ait été réglé à l’amiable, plutôt que d’aller au tribunal!

Pour comprendre la situation, un accord aurait été conclu par le passé concernant la chanson "I Want Action" de Poison, qui aurait été copiée de "We Go Rocking", un morceau que Marcello avait coécrit en tant que membre de Easy Action avant de rejoindre la bande scandinave. Lorsque "I Want Action" est apparu sur le premier album de Poison en 1986, "Look What the Cat Dragged In", le refrain aurait été tiré du single du gang nordique diffusé trois ans plus tôt.

 

Dans une interview récente avec le média Vinyl Writer Music, Marcello a déclaré: "Ric Browde, qui a produit le premier album de Poison et un grand fan des groupes de glam scandinaves comme Easy Action et Hanoi Rocks, a apporté notre album en studio pendant les enregistrements de 'Look What The Cat Dragged In'. Après l’avoir écouté, il a incité les gars à enregistrer une reprise de 'We Go Rocking'. La réaction du groupe a été de dire 'Non, un putain de groupe de glam scandinave? On n’a qu’à les plagier. Qui s’en rendra compte?'!".

Le musicien, qui a affirmé que cette version des faits était les propres mots de Ric et a fait remarquer qu’il n’avait pas grand-chose à voir avec l’action en justice car il avait changé de groupe entre-temps, a ajouté: "Au moment du procès, j’étais bien trop occupé avec Europe pour avoir le temps de m’en occuper; mon éditeur Warner/Chappell Music s’est chargé du procès".

 

Marcello a décrit les refrains des chansons comme étant identiques et a expliqué: "Toute l’affaire s’est terminée par un règlement à l’amiable mais je regrette à ce jour, de ne pas avoir traîné les fesses de Bret Michaels et de C. C. DeVille au tribunal".

La raison de son regret, explique-t-il, est un commentaire suffisant fait par le chanteur Michaels, quelques années plus tard: "Lors de la conférence de presse, lorsqu’ils ont joué au Sweden Rock Festival… un journaliste lui a demandé 'Avez-vous un commentaire sur We Go Rocking et Easy Action?' Et il a répondu qu’il n’avait entendu parler d’aucun des deux!' Je peux passer outre le fait que tu as volé ma chanson, mais au moins reconnais-le, espèce de lâche!".