Limp Bizkit son guitariste a perdu un million de dollars lors des attentats du 11 septembre!

Info rap-metal de Limp Bizkit & Wes Borland à la webradio

Dans un récent épisode du podcast Let There Be Talk, le guitariste du groupe de rap-metal Limp Bizkit, Wes Borland a abordé un certain nombre de sujets, notamment le succès soudain qu’il a connu dans les premières années de la bande états-unienne, la possibilité d’un nouvel album, les raisons pour lesquelles il a quitté le gang tout en révélant qu’il avait perdu tout son argent  le 11/09/2001!

 

Le musicien a déclaré: "J’ai démissionné deux fois et c’est surtout parce que je me disais; 'Je n’en peux plus!' Vous savez, l’argent, tout ça... je n’en pouvais plus! Je n’arrivais plus à être soumis à ce genre de folie! J’ai participé à la création d’une entité publique qui n’était pas vraiment moi… J’y joue juste un petit rôle parce qu’en fin de compte, les gens en font ce qu’ils veulent et l’interprètent comme ils le veulent! C’était une époque bizarre! Quand un groupe devient assez grand, il y a ces gens vraiment étranges, peut-être qu’ils ne sont pas étranges, peut-être qu’ils sont tout à fait normaux mais ils écrivent des fanfictions! Les gens m’envoyaient des histoires qu’ils avaient écrites sur le groupe. C’était juste bizarre! Ces personnes fantasment sur des gens célèbres et se racontent des histoires imaginaires! Et je me disais; 'c’est dégoûtant, je ne veux pas faire partie de ça! Je ne veux pas être dans des magazines, etc…”. Au début, si on n’a jamais été dans un magazine ou si on n’a jamais été célèbre, on se dit que ça va être génial! Et en fait, c’est juste bizarre. Je me suis dit; 'hey, je suis en couverture!' Puis, je me suis dit; 'je ne veux plus faire ça!' J’étais fatigué d’être piégé par des photographes qui me manipulaient pour faire certaines poses!".

 

Plus tard dans l’interview, le rockeur a parlé de l’argent en expliquant le contexte financier dans lequel il a quitté le combo: "À un moment donné, nous gagnions des sommes folles! Et tout mon argent était investi de manière très agressive sur le marché boursier, des actions à haut risque. Parce qu’à cette époque, je faisais l’autruche et je pensais que ça ne s’arrêterait jamais. Les gens vous caressent l’ego et vous disent; 'vous êtes le meilleur groupe qui soit, cette aventure ne finira jamais' et ils sont positifs, positifs, positifs! Tout va bien, vous devenez plus célèbres que certains boys bands et vous apparaissez sur les chaînes de télévision les plus réputées, vous vous sentez comme des dieux! J’ai pensé; 'ouais, mec, investis tout ça! Si on perd tout, on s’en fout! On va encore gagner beaucoup d’argent. Finalement, j’ai tout perdu! Le 11 septembre est arrivé et j’ai perdu plus d’un million de dollars à la bourse! J’ai tout perdu, pouf! Et ce qui est fou, c’est que je me suis dit; 'peu importe'. Mais je n’avais plus rien! C’était tout mon argent! Et je me suis dit; 'ne t’inquiète pas, on va gagner plus d’argent'. Et puis j’ai dit; 'en fait, je ne veux pas faire ça!' Et j’ai arrêté. Le manager est venu et a dit; 'tout l’argent a disparu, vous avez perdu tout votre argent à la bourse! Nous avons organisé une tournée l’année prochaine et vous allez gagner 5 millions'. Et j’ai dit; "vous pouvez vous la mettre dans le cul! Je préfère être pauvre'. Et je suis parti. Ouais, je suis très têtu!".

 

Au fil des ans, Wes Borland a sorti un certain nombre de créations en solo et de projets parallèles mettant en avant son côté expérimental, notamment "Big Dumb Face", "Eat the Day" et "Crystal Machete".