UFO a tenté de faire passer 28000$ de cocaïne pour des frais médicaux!

Info hard rock & heavy metal d'UFO à la webradio news

La vie et l’héritage musical du bassiste du groupe de hard rock UFO, Pete Way, décédé le 14 août dernier des suites de blessures lors d’un accident domestique, à l’âge de 69 ans, sont célébrés par sa famille et ses amis dans le nouveau numéro de Classic Rock magazine.

Andy Parker, le batteur de la formation britanique, a déclaré: "Je pensais que Pete allait tous nous enterrer! Je n’arrivais pas à imaginer un monde sans lui!". Parker et Phil Mogg, le leader du combo, ont partagé des souvenirs de leur défunt compagnon de route dans un hommage de huit pages, vérifiant certaines des histoires impliquant le bassiste.

 

Une histoire célèbre raconte qu’un jour, Pete Way a dit à sa femme qu’il allait acheter un journal et qu’il est rentré chez lui six semaines plus tard, affirmant qu’il avait rencontré ses compagnons de route au bout du chemin par pure coïncidence et qu’ils l’avaient emmené en tournée en Europe. Phil Mogg a confirmé l’histoire à Dave Ling de Classic Rock: "C’est vrai! Elle voulait vraiment qu’il quitte le groupe et devienne facteur! C’est pour ça qu’il a fait ça".

 

En une autre occasion mémorable, Way s’est rendu à une répétition d'UFO en portant une paire de bottes trois tailles trop grandes. Andy Parker a raconté: "Sa femme avait caché toutes ses chaussures, alors Pete a marché pieds nus pendant un kilomètre et demi jusqu’à la maison de son ami John Fiddler et a emprunté ces bottes! Rien n’empêchait cet homme de faire ce qu’il voulait!".

 

L’hommage de Dave Ling à Way comprend également des extraits d’interviews du regretté musicien, dont un récit mémorable sur la consommation de cocaïne du gang londonien au plus fort de son succès dans les années 1970. Way aurait révélé: "En tournée, nous avons comptabilisé la drogue dans les frais médicaux! Personne n’avait remis cela en question, jusqu’à ce qu’un jour, nous essayions de réclamer 28000 dollars de frais médicaux! C’est alors que quelqu’un a dit 'Attendez, c’est quoi tout ça?' Je me souviens d’une nuit où un type s’est présenté avec une valise pleine de coke. Nous ne nous sommes pas dit 'Bon, on va en prendre un peu maintenant, on en garde pour demain et le reste de la semaine' et on a tout pris! […] Ce qu’il faut retenir avec les drogues et l’alcool, c’est que tout commence très innocemment et ça se fait très progressivement. Je n’ai pas commencé comme héroïnomane. Je buvais du panaché de fruits quand je suis entré dans UFO!".