Led Zeppelin revient sur son live sévèrement critiqué en 1971!

Info rock de Led Zepplin à la radio

Le guitariste du légendaire groupe de hard rock Led Zeppelin, Jimmy Page s’est penché sur leur concert donné le 13 septembre 1971 et a donné cinq raisons pour lesquelles il n’a pas été bien accueilli par tout le monde. C’était la première de deux soirées au théâtre communautaire de Berkeley, en Californie. Les bootlegs des deux représentations sont prisés par les collectionneurs mais la réaction des critiques le soir des concerts a été moins positive.

 

Le musicien a expliqué sur sa page Facebook : "Le public, assis et uni, semblait plutôt perplexe. Ce n’était pas une très bonne communion ce soir-là. Peut-être que les critiques:

a) Ont été contaminés par la presse négative que nous avions continuellement reçue de Rolling Stone magazine,

b) Étaient assis dans les vestiges de la scène musicale vibrante de San Francisco dont ils avaient été témoins au cours des cinq dernières années,

c) N’étaient pas réceptifs à la nouvelle musique que nous jouions, des morceaux provenant de l’inédit 'Led Zeppelin IV',

d) Étaient lourdement défoncés ou,

e) tout ce qui précède!".

 

Comme noté sur le site web du combo de Robert Plant, les critiques du concert semblaient indiquer que le gang était tout simplement trop bruyant pour la salle. Le critique du San Francisco Chronicle avait à l'époque qualifié les membres du "dirigeable lourd" de criminels contre lesquels il avait l’intention de porter des accusations de coups et blessures…! Il a ajouté que c’était le système de sonorisation parfait pour le canal de Panama!

Pour sa part, l’Oakland Tribute avait jadis suggéré que le groupe anglais avait apparemment mal jugé sa projection sonore car le son était souvent insupportable! L’article a noté qu’une performance édulcorée de "Going to California" avait presque sauvé la soirée et le journaliste a également reconnu Led Zep comme un groupe talentueux, en disant que John Bonham avait livré là l’un des solos de batterie les plus phénoménaux dont il ait jamais été témoin.