Joe Satriani parle de sa vocation de guitariste!

Info guitare de Joe Satriani sur la radio blues rock metal

 Dans une interview exclusive accordée à UCR, le guitariste, auteur-compositeur et ex-professeur de guitare à Berkeley, Joseph Satriani a expliqué qu’il n’a jamais voulu être un instrumentiste leader mais qu’il espérait tout simplement faire partie d’un groupe.
 Le guitar hero de blues, de rock et de heavy metal, âgé de 63 ans, a aussi dévoilé pourquoi il avait renoncé à être batteur dès son plus jeune âge, avouant qu’il avait été surpris par le succès de sa musique instrumentale qu’il n’avait commencé à sortir que pour continuer à gagner de quoi vivre: "Je crois que je n’ai jamais voulu être spécifiquement un guitariste lead! Je voulais juste être guitariste dans un groupe, aussi loin que je puisse me souvenir… Quand j’étais jeune, je voulais être comme Charlie Watts et Ringo Starr. C’étaient les deux que j’aimais le plus quand j’étais petit. À l’âge de 9 ans, j’ai joué de la batterie pendant trois ans, j’ai pris des leçons. J’ai commencé à m’en éloigner parce que je n’avais pas l’impression de progresser et mes goûts musicaux ont changé".
 Satch a poursuivi en déclarant qu’il était alors devenu un “fanatique” de Jimi Hendrix: "Je ne l’ai jamais vraiment considéré comme un guitariste lead ou un guitariste rythmique, juste comme un guitariste! Et c’est peut-être parce qu’en pensant à George Harrison, John Lennon, Keith Richards et Brian Jones… ils jouaient tous des leads et des rythmes, et pour moi, tout ça sonnait comme de la bonne musique! Je n’ai fait aucune de ces distinctions".
 Le musicien états-unien, qui a fini par jouer de la guitare rythmique dans un groupe de lycéens, affirme qu’il avait apprécié cette expérience: "Je me suis toujours inspiré du modèle de Jimmy Page, être dans un groupe de quatre musiciens avec un chanteur devant. C’était plus facile pour moi et je trouvais ça plus intéressant parce que vous pouviez rester en retrait avec le groupe pendant qu’il y avait cet autre élément mélodique auquel vous n’aviez pas à penser autant. J’ai commencé à publier les choses que je jouais chez moi pour mon développement musical. Et, soudainement, j’ai été surpris par un appel; 'Hé, nous voulons te signer pour que tu puisses jouer ça en live'. Je n’aurais jamais pensé que je jouerais de la musique instrumentale! Je n’aurais jamais pensé non plus que je serais celui qui jouerait la mélodie principale et les solos. Quand il n’y a pas de chanteur, toute la pression est sur vous".
 Joe a déclaré que former le supergroupe Chickenfoot avec Sammy Hagar en 2008 était le véhicule parfait pour vivre son rêve initial, surtout que l’ancien frontman de Van Halen était aussi capable de jouer de la guitare: "Chaque fois qu’il ne savait pas quelque chose, il disait 'Oh, je ne sais pas comment faire ça!' Je lui disais 'Eh bien, c’est facile, il suffit d’éviter ça et de travailler ça'. Et il disait 'OK' et il le faisait! C’est un naturel, et il a ce groove quand il joue de la guitare. C’est toujours amusant de jouer la rythmique. Lors de nos tournées, j’ai finalement pu prendre du recul, m’éloigner de trois pas du devant de la scène… et être comme Jimmy Page jouant avec John Bonham et John Paul Jones.’’
 Pour info, le nouvel album de Joe Satriani intitulé "Shapeshifting" est sorti le 10 avril 2020 via le label Sony Music & Legacy Recordings. Un disque co-produit par Jim Scott producteur des Foo Fighters et les Red Hot Chili Peppers, avec à bord un associé de longue date, John Cuniberti qui s’est chargé du mastering. Pour ce nouvel opus, le gratteux a fait appel à un large éventail de collaborateurs, anciens et nouveaux, pour l’aider à donner vie aux morceaux. Le légendaire batteur Kenny Aronoff de chez John Fogerty, le bassiste Chris Chaney de Jane’s Addiction et le claviériste Eric Caudieux ont été les musiciens principaux du projet, avec des contributions supplémentaires de Lisa Coleman de The Revolution et de Christopher Guest.