Avatar parle de son prochain opus.

News heavy metal d'Avatar à la radio

 "Notre nouvel album contient plus de courrier haineux que de lettres d’amour", c'est ainsi que le chanteur Johannes Eckerström a décrit ses espoirs pour le prochain opus du groupe de heavy metal suédois Avatar, lors d'une interview avec Full Metal Jackie et cette approche est selon le frontman, toujours vraie maintenant que les enregistrements ont commencé:
 "Ce n'est pas un album conceptuel et il était très important pour nous que nous sentions que chaque chanson ait son propre petit univers, mais il y a toujours un fil d'émotion, une ambiance! Je pense que savoir qu'il y a un objectif devant nous de ce que nous voulons que cet album soit, même si en ce moment il peut être plus abstrait ou multi-facettes sur les chansons, ça vient définitivement de parce qu’on a travaillé sur deux albums concept. Je pense que c'est maintenant beaucoup d'expérience accumulée et une capacité améliorée à nous articuler à travers des choses qui sont très abstraites au début. Nous pouvons maintenant trouver un langage et une méthode plus concrets après avoir fait ces deux albums. Nous voulons toujours avoir ce sentiment d’être des adolescents qui font leur premier album, que cette chance soit unique. C’est l’émotion la plus importante pour nous quand nous faisons un album. Nous considérons toujours le projet actuel sur lequel nous travaillons comme notre dernier, car s'il devait être le dernier, que voudrions-nous qu'il soit? C'est tellement important de garder cette faim là-dedans!".
 
 Le vocaliste a précisé que c'est une excellente approche de travail et que grâce au vaste monde des connaissances musicales, ce sentiment de débutant, peut rester tout le long d’une carrière tant que l’exploration se poursuit. Avec le nouvel album, il a découvert de nouvelles techniques d’harmonie, utilisant des accords d'une certaine manière et trouvant des manières spécifiques dans la façon de jouer: "J'essaie de transmettre certaines émotions avec lesquelles peut-être, moi-même en tant que parolier, je n'étais pas à l'aise de faire dans le passé. Dire qu'il y a quelque chose de mal là-bas, est différent de tourner son doigt et de le pointer vers soi-même. Il faut une certaine maturité pour commencer à le faire, et peut-être qu’il faut revoir les endroits où je me trouvais dans le passé et les éclairer plus honnêtement! Il y a plein de ces choses que je n'ai jamais faites auparavant, que nous n'avons jamais fait auparavant et donc c'est complètement différent à nouveau! Nous, en tant que groupe, continuons à nous faire dire que nous sommes très uniques dans notre camaraderie! Nous sommes maintenant au début de la trentaine, et nous avons commencé à apprendre à jouer à l'adolescence, alors nous avons traversé une bonne partie de notre puberté ensemble et notre vingtaine et nous avons vraiment grandi, les uns avec les autres, et survécu à la transition dans chaque nouvelle phase, les uns avec les autres! J'apprécie plus que jamais la compagnie des autres, et j'ai toujours aimé ça, mais c'est maintenant une réalisation de ce que toutes ces années accumulées signifient. Nous revendiquons tous très tôt la propriété des chansons des uns et des autres. Maintenant, c'est un peu rendu que j'écris la majorité absolue des mots qui sont là, mais ce n'est pas une règle! Il est arrivé que des changements soient suggérés et mis en œuvre par les autres. Les paroles peuvent commencer par moi, mais c'est quelque chose que le groupe fait et doit revendiquer la propriété et la même chose avec le chant. Un bon exemple est dans la nouvelle chanson 'Colossus', la ligne vocale pré-chorus est écrite par Henrik. Il est venu avec ça. Nous travaillons vraiment comme une unité.
 
 Le gang nordique avait initialement des préjugés sur le fait d’enregistrer aux États-Unis mais les voilà en train de travailler sur leur prochaine galette à Los Angeles, explique le rockeur: "Je ne suis pas un fan de Motley Crue, et je ne suis pas intéressé à faire partie d'une usine de musique pop! Il y avait ce préjugé, par exemple, on riait à propos des personnes qui portent des lunettes de soleil à l’intérieur et qui ne sont pas Ray Charles! Nous avons pensé: 'Pourquoi voulons-nous être entourés de cette ambiance? Nous détesterons cela! Je ne vais pas en Amérique pour un producteur de L.A, grr, grr, grr, nous sommes un groupe de metal scandinave! Nous n’étions donc pas sûrs de le faire mais lorsque nous avons rencontré Jay, nous avons cliqué immédiatement! Nous sommes vraiment sur la même longueur d'onde que les gens et notre système de valeurs et notre sens de l'humour. En plus de cela, il ne s'est pas cassé le nez en allant aux spectacles de Morbid Angel. De plus, nous avons un accord de base sur le thrash et le heavy metal et les choses avec lesquelles il a grandi et que nous apprécions également. Gojira par exemple, sont très bon en concert mais ils peuvent aussi trouver leur propre expression et ils arrivent à faire quelque chose que nous trouvons important d’essayer de réaliser aussi, c'est pourquoi nous essayons d'enregistrer de la musique assez compliquée en direct, c'est qu'ils sont tellement groovy! Souvent, les groupes extrêmes ne parlent pas assez de groove. Un riff de death metal, des rythmes de batterie rapides, ils devraient aussi groover. J'ai juste l'impression qu'ils peuvent être si avant-gardistes et arriver à l’emballer si bien! C’est juste articulé si bien sur le plan artistique, dans leur manière de performer, ils deviennent accrocheurs. Dans le monde où Gojira opère, leurs chansons sont des hits. C'est comme ça que je les entends, parce que c'est tellement bien fait, si bien joué et si bien articulé que ça va directement aux oreilles et au cœur! Ils sont pour nous une grande inspiration. Je suis aussi un grand fan de Leonard Cohen. Même les choses que je ne comprends pas tout de suite dans ce qu'il essaie de dire, je les reçois d'une manière qui me touche. Ça devient universel et c'est très poétique. Il a cette grande qualité de narration que vous entendez plus dans le folk, la musique des années 60 et country, mais pas le genre actuellement diffusé à la radio ici, c'est plus Willie Nelson, les Highwaymen, Dolly Parton et dans le metal, j'ajouterais Blind Guardian parce qu'ils racontent des histoires plus riches! Je veux juste plus de ça, c'est pourquoi une partie de la musique a une narration plus claire".