Amon Amarth son ex-batteur parle de son triste départ!

Fredrik Andersson DEATH METAL RADIO

 Licencié en mars 2015, l'ancien batteur du groupe de death metal mélodique Amon Amarth, Fredrik Andersson n’a pas digéré son licenciement de la formation, prétend avoir été forcé à quitter le navire et estime que son indemnité est à ce jour dévalorisante et dégradante!
 Le musicien, qui a été actif dans le combo nordique entre 1998 et 2015, a récemment déclaré via sa page Facebook qu’il n’avait pas quitté le gang de son plein gré et que son travail de 17 ans au sein de la bande suédoise n’a pas été reconnu à sa juste mesure:
 "C’est frustrant que toutes ces heures en salle de répétition, ces nuits à dormir dans des vans, des aéroports et des halls, etc... ne sont pas prises en compte lorsqu’on se sépare des personnes avec lesquelles on a passé 17 ans, à se côtoyer afin de créer l’un des groupes de death metal ayant eu le plus de succès à travers le monde! Et c’est ce qui m’énerve, lorsque les gens me demandent pourquoi j’ai 'décidé' de partir! Pas pour la pitié ou pour causer du tort à un groupe dont je suis très fier, mais pour mettre les choses au clair concernant les réalités de mon départ. Au final, au moins je peux conserver mes valeurs et mon intégrité, mais à un coût personnel très élevé. Pourtant, je ne regrette pas une minute de mon implication dans le groupe! Etre dans un combo de metal n’est pas un choix de carrière pour moi, c’est un style de vie! Et il y a eu beaucoup de moments drôles, j’ai rencontré beaucoup de gens géniaux, dont certains sont devenus des amis à vie mais aucun des membres d’Amon Amarth en revanche!".