Rotting Christ deux de ses membres arrêtés en Géorgie!

Rotting Christ BLACK METAL RADIO MAROCAINE

 Le label marseillais Season of Mist a informé sur sa page Facebook que deux membres du légendaire groupe de black metal Rotting Christ, ont été arrêtés puis relâchés en Géorgie le 12 avril dernier!
 Les musiciens étaient accusés à tort d’appartenir à un groupe terroriste et ces accusations fallacieuses ont, vraisemblablement, été fondées sur le nom du combo grec.
Le leader du gang, Sakis Tolis a relaté les faits: "Nous sommes arrivés à Tbilissi la capitale géorgienne très tôt dans la matinée du jeudi 12 avril. Après la vérification de la régularité de nos papiers à la frontière, mon frère Themis Tolis et moi-même avons été arrêtés par la police en sortant de l’aéroport! Après quelques minutes, on nous a ordonné de suivre la police dans une autre zone de l’aéroport en prétextant un nouvel interrogatoire avant d’entrer dans le pays. Au lieu de cela, on a réquisitionné nos papiers et nos portables et nous avons été conduits dans une cellule de prison! Lorsque nous avons demandé la raison de cette arrestation, on nous a simplement dit que cette information était confidentielle! Nos avocats nous ont informés plus tard que nous sommes sur une liste de personnes indésirables pour des raisons de sécurité nationale et que nous étions étiquetés comme satanistes et par conséquent suspectés de terrorisme! Sans avertissement préalable et sans raison officielle, nous nous sommes retrouves en prison, enfermés dans une petite cellule plutôt sale et sans être autorisés à entrer en contact avec le monde extérieur ou un représentant légal ou notre ambassade pendant 12 heures! Les conditions étaient mauvaises et aucune information n’a été fournie pendant cette période! Heureusement, seul les noms Tolis étaient sur la liste et les deux autres membres du groupe ont commencé à travailler avec le promoteur local pour nous faire sortir de prison et commencer des procédures juridiques. Il a fallu de gros efforts et une procédure complexe pour trouver une solution. Grâce au travail acharné des promoteurs locaux, qui a impliqué des experts juridiques, des journalistes, et des activistes en Géorgie, nous avons finalement été libérés! Nous sommes extrêmement reconnaissants à toutes les personnes impliquées dans le processus. En fin de compte, nous avons même été en mesure de nous produire en concert et c’était une nuit fantastique! Nous voudrions également remercier tous nos frères metalleux Géorgien pour leur soutien de masse!".
 La formation a été autorisée à quitter le pays vers l’Arménie sans complications supplémentaires a informé la maison de disque française.

Écrire commentaire

Commentaires: 0