Behemoth son leader accusé de profaner l’emblème national polonais!

Nergal avec un aigle BLACK & DEATH METAL RADIO NEWS

 Le chanteur du groupe de black / death metal Behemoth, Adam "Nergal" Darski, a été formellement accusé par les autorités polonaises de ne pas avoir respecté l’un des symboles nationaux du pays!
 Cette nouvelle affaire, renvoyée devant le tribunal par le bureau du procureur de district à Gdansk dans le nord de la Pologne, implique des graphiques et du merch de la tournée du gang "Republic Of The Unfaithful" qui seraient insultants envers les armoiries nationales, composées d'un aigle blanc stylisé avec un bec et des serres dorés portant une couronne d’or dans un bouclier rouge.
 
 C'est un expert en héraldique et en iconographie qui a déterminé que l'artwork de la tournée comportait "une image déformée de l’emblème national de la Pologne", selon le bureau du procureur. "Le visuel des musiciens comprenait des éléments et des symboles considérés comme satanistes et anti-chrétiens, dans le but de véhiculer un contenu très éloigné de l’idéologie historique et étatique", a statué le bureau du procureur.
 Nergal et Maciej G, le webmaster du groupe, qui ont tous les deux fait la promotion des concerts en ligne, sont donc accusés d’avoir publiquement commis un affront envers l’emblème national polonais, ce qui est passible d’une peine d’emprisonnement maximale d’un an! Même chose pour Rafal Wechterowicz, le graphiste qui a travaillé sur l'affiche, s'est également retrouvé accusé.
 
 Ceci est le dernier rebondissement dans cette affaire juridique qui a démarré suite à une plainte initiale, déposée auprès du bureau du procureur en septembre dernier par Marek Dudzinski et Ryszard Nowak, qui représentent une organisation religieuse appelée Ogólnopolski Komitet Obrony Przed Sektami, Comité national pour la défense contre les sectes et la violence.
 Nergal, qui a plaidé non coupable aux accusations, a commenté l’affaire dans un poste sur son compte Instagram: "Eh bien … c’est la première chose qui me tombe dessus après être revenu de vacances relaxantes et ensoleillées! Moi et deux autres mecs sont accusés de profaner l’emblème polonais. Quelle poisse! C'est le P.I.S (un parti politique populiste de droite, national-conservateur et chrétien-démocrate en Pologne) qui fait de son mieux pour me noyer … à titre d’exemple, je suppose, mais la première chose est que ce n’est PAS un emblème polonais. Laissons ces arguments pour le procès qui doit commencer bientôt! Y a-t-il des limites à leur obscurité et à leur aveuglement?".
 
 Pour rappel, et comme dans plusieurs pays dans le monde, les symboles polonais sont protégés contre la profanation publique et l’insulte. Selon le site Lexology.com, tout usage public qui pourrait être préjudiciable ou insultant, peut être considéré comme une infraction criminelle. Par conséquent, il est important de ne pas utiliser de symbole national, même s’il est traité artistiquement, d’une manière qui pourrait être considérée comme irrespectueuse ou offensante.
 En 2011, Nergal avait été acquitté en Pologne pour avoir insulté la religion lorsqu’il a qualifié l’Église catholique du "culte le plus meurtrier de la planète" lors d’un concert de sa formation, dont le nom se traduit par La Bête, en septembre 2007, à Gdynia où il a déchiré une copie de la Bible, la qualifiant de "livre de mensonges".

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Jamel Inc. (mardi, 23 janvier 2018 11:10)

    c'est très normal chez un groupe de black sataniste, la provoc fait vendre les disques, les T-shirt et autres produits dérivés... et l'histoire du black metal regorge de ce genre d'événements avec les Venom, Mayhem, Burzum, Gorgoroth, Emperor... Il faudra juste bien choisir son pays avant de se lancer dans ce genre musical! ;)