Bruce Dickinson "Soloworks 1990-2015" nouveau coffret de vinyles.

Soloworks 1990-2015 NEWS ALBUM METAL RADIO

 Si le chanteur Bruce Dickinson est largement populaire dans la sphère de la musique heavy metal, du fait de sa place au sein du groupe britanique Iron Maiden, il est en revanche moins connu pour ses travaux solos qui se sont échelonnés pendant la période Blaze de la Vierge de Fer et même après la reformation de son line-up historique.
 Ce nouveau coffret sobrement intitulé "Soloworks 1990-2015", dont la pochette est visible ci-contre, comporte la carrière solo revisitée du vocaliste entre les deux années indiquées, sous la forme de six disques en format vinyle.
 
 La structure extérieure de cette nouvelle boîte est similaire à celles consacrées à Iron Maiden, avec un même carton et une même finition mi brillante mi-mate. En revanche, le graphisme est plus recherché, avec six miniatures rappelant les univers des six albums solo du frontman et un disque ésotérique en arrière-plan.
 
 À l’intérieur, aux côtés d’un magnifique poster double-face de l’Air "Raid Siren", ce sont les six opus "Tattooed Millionaire" de 1990, "Balls To Picasso" de 1994, "Skunkworks" de 1996, "Accident Of Birth" de 1997, "The Chemical Wedding" de 1998 et "Tyranny of Souls" de 2005 que l’on retrouve. Les deux premiers album sont représentés par des vinyles similaires à ceux pressés lors de leur sortie, à la différence près que le disque est un 180g. Les deux suivants sont pour leur part, transformés en double LP, dans le but avoué est d’améliorer la qualité sonore légèrement diminuée par la compression des sillons lors de leur précédante sortie et enfin, les deux dernières galettes se trouvent pour la première fois, disponibles sur le support vinyle, pour notre plus grand plaisir!
 
 La densité accrue des disques par rapport à leurs pressages originaux est devenue monnaie courante depuis quelques années, et le gain est ici bien sensible : sur une platine de qualité, la régularité de la rotation est plus marquée, avec un pitch qui en ressort également bien plus constant. Un vrai régal pour les oreilles!
 Au niveau du son, rien à signaler, mis à part la conversion en double album de "Skunkworks" et "Accident Of Birth" où rien de surprenant ne se fait ressentir, quand on sait que les pressages ont été fait à partir des enregistrements originaux des chansons, sans aucun travail de remastering.

Écrire commentaire

Commentaires : 0