Tool nouvel album et autobiographie de Maynard James Keenan.

Maynard James Keenan WEBRADIO ROCK

 Dans le cadre d’une interview accordée il y a quelques jours à Rolling Stone magazine, le chanteur du groupe de rock progressif états-unien Tool, Maynard James Keenan évoque la prochaine tournée de son autre combo Puscifer:
 "Avec Puscifer, nous avons réalisé que le numérique nous offrait des possibilités incroyables, rien n’est figé! Quel que soit notre spectacle sur cette tournée, nous pouvons tout changer. Nous avons un public ouvert à toutes les propositions. Ils trouveront cela génial! Même si on fait des reprises d’AC/DC!" indique le frontman qui répond en ces termes au journaliste, ce dernier, lui dit que l’idée lui plaît: "Vraiment? Comme 'Let There Be Rock', 'Powerage' ou 'High Voltage' à la suite?" "Non je ne le ferai pas car si on le faisait tous les soirs, ce serait chiant au bout d’un moment! Mais sur un ou deux soirs, sans que les gens ne s’y attendent?! Certains seraient énervés car on ne jouerait pas nos titres mais d’autres se diraient ‘Wouch il faut que je vois ça!’. C’est ça la vie bande de connards! Du changement, du chaos, ce n’est pas ce que tu attends et ce que tu penses que tu mérites". Par ailleurs, dans cet entretien et à la question "Quid du nouvel album de Tool?", le chanteur répond: "J’écris Les paroles et les mélodies. Si je n’ai pas la musique, je ne peux pas le faire!".
 Dans un nouvel entretien, toujours accordé à Rolling Stone, Maynard James Keenan explique également concernant ce nouvel opus que les autres membres du groupe travaillent dur à leur façon et que c’est également son cas. Sur un autre sujet au cours de cette même interview, il affirme travailler avec l’écrivaine et éditrice Sarah Jensen sur son autobiographie qui sortirait à l’automne 2016 et dont l’intérêt selon le chanteur, serait de revenir sur la dimension psychologique des choses et non sur les commérages de baise en tournée:
 "Ça me fatigue ces trucs du genre ‘On a balancé un piano par la fenêtre!’ Ça a été fait un million de fois!" précise Keenan. "Les autobiographies que je préfère sont celles qui évoquent le processus décisionnaire et pas vraiment les machins comme ‘…et puis, j’ai rencontré le Président!’ Ces trucs sont ennuyeux! Je me sens plus concerné, ou du moins plus intéressé, par la croisée des chemins, comment quelqu’un dans son histoire arrive à un tournant, prend une décision, et tu vois les résultats, le processus cause/conséquence de ces décisions".

Écrire commentaire

Commentaires : 0