Sold out à cause du marché noir!

 Les organisateurs des grands concerts et festivals de musique affichent fièrement et de plus en plus vite, le prestigieux "SOLD OUT" qui peut se traduire par: on est bon, c'est complet, circulez il n'y a plus rien à voir... et cela à quelques jours, voir à quelques heures seulement de la mise en vente des billets! Heureusement, et à l'aproche du jour J, il y aura toujours une personne au grand coeur qui proposera le fameux graal, dont elle n'en veut plus pour une raison ou une autre sur les réseaux sociaux, à un prix un chouia plus cher que le tarif initial.
 On est d'accord, ces revendeurs particuliers qui tombent bien sont souvent sympas tant qu'ils n'ont pas prémédité l'achat de disaines de billets au départ, mais qu'en est-il de ces sites web qui se sont spécialisés dans les reventes de manière massive? Les managers d'Arctic Monkeys, Radiohead, Iron Maiden ou One Direction ont rejoint d'autres responsables de l'industrie de la musique pour discuter d'un plus grand contrôle des sites de ventes de tickets.
 Dans une lettre ouverte publiée dans le journal The Independent dimanche, les managers et organisateurs de concerts ont prévenu que le fonctionnement des sites de vente secondaires mettaient en péril le maintien des prix des concerts! Parmi les mesures proposées, ils demandent que les sites publient les noms des vendeurs, la valeur du billet, le numéro de siège...
 "En tant que représentants de l'industrie des évènements Live, responsables des grands événements sportifs au théâtre et concerts dans des petites salles, nous nous engageons à ce que les spectateurs puissent profiter de ces moments dans les meilleures conditions et à des prix justes. Le fonctionnement actuel des sites de revente de billets handicape fortement cet effort. Il est grand temps que le gouvernement arrête de favoriser le réseau secondaire plutôt que les fans. Les sites comme Seatwave, StubHub ou Viagogo permettent de revendre les billets à un prix choisi par le revendeur, quand de grands évènements sont mis en vente, ils achètent de grandes quantité de billets pour les revendre à prix d'or".
 Viagogo déclare: "Nous sommes d'accord pour que l'information soit plus claire sur notre site, et nous avons pris de nombreux engagements lors de nos discussions avec le gouvernement. Mais publier l'identité de l'acheteur n'a pas grand intérêt car tous les billets bénéficient des garanties de viagogo. Notre point de vue est défendu par ComRes, qui affirme que 76% des Britanniques pensent que les billets leur appartiennent et qu'ils peuvent les revendre au prix souhaité".

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Fred Queen (vendredi, 16 janvier 2015 15:42)

    quand un stade de France se rempli en une heure ou deux c'est que le public sera à 40% anglais :(

  • #2

    Liam Robert (vendredi, 16 janvier 2015 15:55)

    ça devient comme le foot où si tu veux voir un match de l'Arsenal par exemple , il faudra attendre la saison 2017/2018 car tous les matchs sont déjà sould out d'ici là !

  • #3

    Neptune (vendredi, 16 janvier 2015 16:40)

    ce serait pourtant simple a contrer.....obligation que les billets soient nominatifs, avec échange ou revente possible sur un site dédié et intègre moyennant un décote par rapport a la valeur d'origine du billet afin de payer les frais du site et que la revente puisse se faire au prix d'origine...mais ça faut encore vouloir le faire..a qui profite vraiment tout cela ?????!!!!!!

  • #4

    Hardøzzy (vendredi, 16 janvier 2015 19:54)

    ça va Anwar le Hellfest n'est bon qu'une année sur deux, ça nous laisse le temps de faire des économies ;)