U2 le leader Bono se confie à la radio BBC1 sur le nouvel album.

Bono sur la radio rock du Maroc

 Le lancement de leur nouveau titre "Invisible", lors du Super Bowl ce week-end, a donné l'occasion à Bono de se confier sur la préparation du nouvel album de U2. Interrogé par Zane Lowe pour BBC Radio 1, il a abordé les sujets suivants:
• Un album de U2 n'est pas fini ... tant qu'il n'est pas fini "Tant qu'il n'est pas diffusé en radio ou en ligne, ce n'est pas concret. Avec U2, un album n'est pas fini tant qu'il n'est pas dans les magasins. C'est toujours compliqué pour nous 4 de passer la ligne d'arrivée - dire que l'album est fini vraiment fini- Nous sommes très excités avec la sortie d''Invisible.' Je suis ravi de constater que des gens s’intéressent toujours à nous. Nous avons eu plus de 2.5 millions de téléchargements, 1 million en une heure dimanche. On ne peut jamais vraiment savoir, dans notre métier l'insécurité est notre plus grande sécurité. C'est un peu à cause de cela que nous faisons autant de bruit et que nous marchons bizarrement, on se demande toujours ' est ce que les gens vont accrocher?' Mais je sais que nous avons 'un truc' et le public sait que nous ne sortons pas un album juste pour sortir quelque chose. Nous y pensons beaucoup avant".
• Lowe a demandé au chanteur quel était le nom provisoire le plus stupide donné à un album, Bono a répondu "Insecurity, mais ce n'est pas le titre définitif." du Punk et de l'Electronique sur le nouvel Album. Nous avons ré-écouté la musique des années 70, et nous nous sommes rappelés toutes ces choses qui nous ont mené là où nous sommes aujourd'hui. Nous avons repensé à ce que nos idéaux pour le groupe au tout début. Ca m'a donné beaucoup d'idées pour l'écriture. Punk rock et électronique [music] ont été nos points de départ, nous avons écouté the Ramones et Kraftwerk, on peut retrouver ces sources sur 'Invisible.'". Bono repense à sa jeunesse pour "Invisible": "Je me suis inspiré du départ de la maison, cette rage de débarquer à Londres, dormir dans un gare, et arriver au moment de l'explosion Punk Rock. Il y avait des gens vraiment incroyables, sauvages. On se sent invisible, on a envie de hurler pour être vu, tu as ton groupe et c'est toute ta vie. C'est un peu ce que tu ressens quand tu quittes ta ville".
• Bono espère terminer dans quelques mois, mais ajoute: "c'est fini, quand c'est fini, les gens sont toujours très optimistes! Nous travaillons avec Danger Mouse, il a une belle âme, c'est quelqu'un de bien, l'album Broken Bells est vraiment incroyable. Il a un grand sens de la mélodie. Et ce chanteur, James Mercer, a une authenticité lorsqu'il interprète ses compositions. Sa voix est émouvante, ce môme est une star!
• Les concerts, "Nous adorons les concerts en plein air, mais pour ces titres nous allons essayer en salle, nous avons joué dans une salle de bal pour Sean Penn, devant 200 personnes, c'était intéressant d'être sur une plus petite scène".
• Des doutes? "Pourquoi les gens voudraient un nouvel album de U2?' On se pose cette question, et ensuite, pourquoi ne voudraient-ils pas?' Il nous reste des choses à faire. Nous sommes à un stade ou certaines choses n'ont plus de sens, mais si ça a du sens pour certaines personnes, alors c'est excitant, nous verrons si nous sommes dépassés ou pas. Je suis prêt à accepter que les gens nous jettent. Mais on ne leur rendra pas la tâche facile".

Écrire commentaire

Commentaires : 0