Placebo: "Spotify est juste intéressé par l'argent".

Placebo sur Anwarock, la radio rock du Maroc

 La polémique continue sur la toile, Brian Molko, le chanteur du groupe de pop rock Placebo, a déclaré que "Spotify est juste intéressé par l'argent au détriment des autres." Le frontman a ainsi soutenu Thom Yorke et les commentaires anti-Spotify de Nigel Godrich, en disant qu'il ne voit pas l'intérêt de proposer toute la musique de son groupe sur le service quand l'argent reçu est si "négligeable". Molko a dit à Music Week qu'il soutenait la décision d'Atoms For Peace de retirer la totalité de sa musique du service de streaming, qui selon Thom Yorke, est "mauvais pour la nouvelle musique". Molko a offert sa propre opinion sur le sujet : "Les lois sont encore absentes sur Spotify. Je ne vois aucun problème à mettre nos singles dessus parce qu'ils passent en radio et que les gens peuvent les télécharger eux-mêmes, mais je ne vois pas l'intérêt de négocier de bons droits numériques qui penchent en faveur des maisons de disques afin qu'elles mettent toute notre musique sur ce service de streaming." Pour Brian Molko, c'est l'artiste qui se doit d'être récompensé pas le label.
Discutant des motivations de Spotify, le chanteur de Placebo poursuit: "Leur but n'est pas de lutter contre le piratage ou de proposer un service en ligne qui soit bon pour l'industrie de la musique et les nouveaux groupes. Ils sont juste intéressés par l'argent au détriment des autres. Leur démarche est purement lucrative."
Le co-manager de Radiohead Brian Message a également commenté le débat, en déclarant que Spotify allait finalement offrir aux artistes une "rémunération équitable". S'adressant à NME, un porte-parole de Spotify a confirmé que son objectif à long terme est de faire en sorte que les artistes soient correctement rémunéré pour mettre leur musique sur le service. A suivre donc...

Écrire commentaire

Commentaires: 0