Goudron et plumes

Ah ! quelles mauvaises âmes, prêtes à toutes les bassesses de la propagande, se goinfrant de la plus petite rumeur, sommes-nous prêts à écouter ? Criant au scandale à l’unisson au moment opportun, pour vendre à coup de gros titres tapageurs des nouvelles sans substance, prête à être avalée par une population mononeuronale. Le problème c’est que les chaines d’information relayent les nouvelles à tout bout de champ, quitte à se répéter, se contredire ou se tromper. L’essentiel n’étant pas la compréhension de ce qui passe, mais le semblant d’instantanéité qui se dégage de l’accumulation des dépêches. Si l’information va vite, l’amnésie aussi et chaque nouvelle carte recouvre la précédente. Quant à ceux qui écrivent de vrais articles, ils appuient trop souvent des politiciens de droite ou des hommes d’affaires de gauche et dupent éperdument les peuples ! Si le silence médiatique est connu des dictatures, son bruit n’en est pas plus rassurant.

Bien que j’aie pris l’habitude d’écrire cet éditorial, je refuse d’être associé au monde du journalisme. Je ne prétends pas faire de l’investigation, je ne suis qu’un simple programmateur musical qui aime la musique rock et qui met de temps en temps son grain de sel sur d’autres sujets ! Parfois, il m’arrive d’ailleurs d’être clairvoyant, malgré au peut-être grâce à mes lunettes noires.

Retour donc sur l’actualité du monde arabe là où je l’avais laissée il y a quelques mois. Souvenez-vous de ce joli conte de fées postwesternien où la France s’était engagée en Libye au nom de la défense de la démocratie et plus modestement au nom de l’approvisionnement en pétrole ! Aujourd’hui alors que la Tunisie et l’Égypte peinent à pondre de nouveaux dirigeants après le renversement qui les ont frappés l’une après l’autre, en Libye c’est vite fait trouvé ! Abracadabra ! Le conseil national de transition libyen, le CNT pour les intimes, a reçu la bénédiction du président Sarkozy avant même la chute du régime de Gadafi. Bien évidemment, tout le monde sait que ce sont des hommes droits et justes qui méritent que la France s’investisse corps et âme, militairement et médiatiquement et se sacrifie pour les débarrasser du fardeau de la gestion de l’or noir ! En effet, les gentilles sociétés pétrolières ont peu de scrupule à brûler les étapes. C’est d’ailleurs ce que révèle le journal français Libération : les contrats d’exploitation étaient établis bien avant la création de la cellule cancérigène qui ronge actuellement le pays de Salammbô… Et comme toute la lumière est loin d’être faite sur ce sujet toutes sortes de complots sont envisageables, j’irai même jusqu’à émettre l’hypothèse que les contrats sur le pétrole libyen étaient signés bien avant l’échappé des dossiers Wikileaks, véritable coup de pied dans la diplomatie arabo-américaine ! L’Histoire se répète malheureusement et l’expérience des uns ne semble pas servir aux autres. Cependant, il faut remercier les médias nationaux et internationaux et en tête ces vendus d’Al Jazira de nous avoir borné à une histoire sentant bon le jasmin et le renouveau. Ils nous ont préservées d’une explosion nauséabonde qui nous aurait tous roulés dans le goudron et les plumes : le goudron, un lointain cousin du pétrole et les plumes, car oui, il y en a qui en on laissé injustement face à l’intrusion d’un Sar’coq dans les poulaillers arabes ! Que va-t-on retenir de ces révolutions printanières ? À croire que Ben Ali et Moubarak ont surtout été écartés de leurs postes afin d’affaiblir politiquement le voisinage. En effet, il a ainsi été plus facile de faire croire à une contagion révolutionnaire pour justifier l’invasion militaire et déshabiller impudiquement la Lybie. Au bout du compte, l’argent et le profit auront encore le dernier mot, s’ils n’ont pas déjà eu le premier. Je ne défends aucun leadeur d’aucun pays arabe, car on sait tous que la démocratie sur Terre ne concerne tout au plus qu’une douzaine de nations de notre monde. Mais ce monde n’a jamais tourné rond puisqu’il demeure ovale, tel un vaste bureau américain.

Maintenant que la Libye a subi le même sort que l’Iraq et le Soudan (le Darfour), c'est-à-dire la perte de l’autogestion de son économie pétrolière en faveur des Américains et des Britanniques pour ces derniers et de la France pour cette première, quel avenir peut-on imaginer à ce pays maghrébin ? Cet air de déjà vu déjà entendu, cette triste ritournelle orientale riche en quarts de ton larmoyants et en désaccords barrés, me permet d’imaginer facilement la suite de ce feuilleton. Car la Libye va se retrouver toujours aussi seule et isolée qu’elle pouvait l’être sous le drapeau vert. En effet puisqu’ils ne seront jamais aussi bien armés que le Texas, puisqu’ils ne seront jamais aussi savants que la Norvège, puisqu’ils ont trouvé ce malheureux pétrole sous leurs pieds, mais pas assez de puissance pour le défendre et en faire commerce, ils n’échapperont pas à l’un des deux modèles prêts-à-porter suivants :

1. Le modèle « Shiny Happy People » :

Le peuple libyen profitera au jour le jour de ses richesses pleinement exploitées. Ses dirigeants n’auront à se faire aucune inquiétude, leur avenir économique étant assuré pour les prochaines décennies. Pour cela il leur aura simplement fallu fermer les yeux sur la gestion des puits de pétrole pour la remettre entre les mains de Marianne, et ouvrir grands les bras à une pluie torrentielle d’argent, à se partager entre une poignée de millions d’habitants. Ils se verront d’autant plus riches qu’ils pourront cesser de travailler, comme ils savaient déjà si bien le faire ! C’est là la voie qu’on choisit des pays comme le Koweït, le Qatar, les Émirats et certains autres pays du golf en remettant leur sort économique entre les mains des Américains. Cette fin heureuse ne pourra que ravir les citoyens libyens qui passeront d’un système pseudo communiste et altermondialiste sur papier de verre, à un frénétique capitalisme tricolore. L’argent n’achète pas le bonheur, mais il y contribue, et tout le monde s’en contentera !

2. Le modèle « Harvester Of Sorrow » :

La majorité de la population libyenne sera plongée dans une profonde misère matérielle appuyée par la violence et l’instabilité. Les ressources pétrolières seront pillées au profit des Français et de leurs potiches armées sur place. Le reste du peuple libyen sera considéré comme rebelle, séparatiste, voire terroriste, justifiant ainsi l’implication européenne comme garante de la sécurité. Bref, ce sera une démonstration supplémentaire de la colonisation moderne, dont les exemples sont déjà malheureusement trop nombreux : l’Algérie, le Gabon, le Nigeria… Cet épilogue est certes moins réjouissant que le précédent, mais tout dépendra du climat dans lequel va se jouer cette transition historique, et surtout de ce qu’on voudra bien nous en raconter par l'intermédiaire des journalistes, les nègres blancs des politiciens aux cœurs noirs. Pour finir sur une bonne note, je remercie Allah de nous avoir épargné des gisements de pétrole et de leurs convoiteurs, procurant provisoirement à notre cher Maroc la paix et la stabilité, un écrin solide pour la joie de vivre !

A.

Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    Maïssam (mercredi, 05 octobre 2011 17:14)

    Tout cela est vrai mais le problème c'est qu'on a aucune preuve!

  • #2

    Sayf Houdoui (dimanche, 09 octobre 2011 18:55)

    Une guerre pour le pétrole, une guerre contre l'islam?

  • #3

    Mélanie Arnoult (mardi, 11 octobre 2011 10:36)

    Moi je dis toujours, faites attention, ce Sarkozy n'est pas quelqu'un de bien et il ne faut jamais espèrer quelque chose de bon venant de lui!

  • #4

    Karim (lundi, 17 octobre 2011 17:12)

    Vive l'édito Anwarock!

  • #5

    Nadia Hatami (mardi, 18 octobre 2011 14:10)

    Et bien disons que la formule Shiny happy people est mieux que la triste réalité que nous vivons dans nos pays arabes non, pas d'accord?

  • #6

    Rayan Dire Straits (mercredi, 19 octobre 2011 06:20)

    Il parait que les réserves pétrolières des Émirats Arabes Unis vont s'épuiser vers l'an 2015, je me demande alors quel sera l'avenir de ce pays? Je ne pense pas qu'ils pouront garder le préstige d'une nation riche puisqu'ils n'ont rien préparé pour remplacer les revenus du pétrole! Et au moment où il fallait investir dans une industrie lourde et bien structurée, les émiratis se sont contentés de batir des chateaux de cartes et flater le secteur touristique qui sans l'argent du pétrole, ne fera pas long feu :(

  • #7

    Jolene (samedi, 22 octobre 2011 07:00)

    Maintenant que Kaddafi est mort, les gens de Total, grands amis de Sarko peuvent se froter les mains carla révolution arabe va finir par payer!
    Peux-tu Anouar nous dire s'il te plait, le prochain cénario et le prochain pays dans la liste? Est ce que c'est la Syrie, l'Iran ou le Yemen? C'est les dernières barricades de l'ancien monde communiste qui n'obéissent pas au Dark Empire, le dictateur américain!
    Mais moi aussi je sais prédire l'avenir et je vous annonce dès maintenant, que c'est encore Sarkozy qui sera président en 2012 puisque visiblement, le capitalisme à encore du pain sur la planche...

  • #8

    Hicham Nasser (lundi, 24 octobre 2011 22:29)

    Le CNT se veut religieusement engagé pour plaire à la population alors qu'il n'a aucune ligitimité électorale..
    On fait des promesses qui plaisent aux gens et après, dès qu'on s'instale, on vire tout et on fait marche arrière..
    Tfou!

  • #9

    Toni (lundi, 24 octobre 2011 22:42)

    @Hicham ne t'inquiète pas, le CNT veut juste nous montrer qu'il n'y a pas la France derrière son organisation :) et je pense for au modèle Shiny happy people qui commence à se dessiner à l'horizon..

  • #10

    WattsBeth28 (samedi, 21 décembre 2013 07:30)

    Following my exploration, billions of people on our planet get the <a href="http://goodfinance-blog.com/topics/personal-loans">personal loans</a> from good banks. So, there's good chances to receive a small business loan in any country.